Plus c'est gros, plus ça passe ? Voire ! Dans l'affaire Numéro 23, la seule chose qui surprenne vraiment, c'est que tout se passe comme prévu… Dès le départ du projet en 2012, il était évident que cette chaîne accordée gratuitement par le CSA à Pascal Houzelot n'était qu'une escroquerie prenant prétexte de la diversité pour réaliser une grosse opération financière.